Projets

Cybersécurité

ALIAS

RESISTECC

Je collabore avec l’équipe du cyberrange FRUIT (Université de Poitiers, IRIAF) pour étudier comment améliorer la formation des multiples acteurs impliqués dans la gestion des crises de cybersécurité. J’ai supervisé (début 2023) un post-doc de deux ans en ergonomie cognitive / IHM, dans le but de définir les meilleurs scénarios d’apprentissage immersifs et efficaces pour favoriser la collaboration entre experts.

Virtualité et multimodalité

INTEROPS

Le projet INTEROPS est une collaboration avec l’équipe robotique (RoBioSS) de l’Institut Pprime de l’Université de Poitiers. Nous étudions et évaluons une interface de collaboration homme-robot dans un contexte industriel. Cette interface utilise la réalité virtuelle ou mixte et le retour haptique. L’objectif est de concevoir des situations d’interaction qui facilitent le partage des tâches avec le robot, réduisant les efforts mentaux de l’utilisateur (charge cognitive) sans compromettre le contrôle des tâches ou l’expérience globale de l’utilisateur.

CMI

La conduite autonome offre la promesse de réduire la charge de travail du conducteur en prenant en charge certaines tâches de conduite, bien que la réalisation d’une automatisation complète nécessite beaucoup de temps et de développement. Un aspect important est d’améliorer la perception et la compréhension de l’IA des utilisateurs humains. J’ai contribué au projet CMI en collaboration avec l’IRT SystemX et l’Université Bordeaux Montaigne. Dans ce projet, notre objectif était d’explorer l’incarnation optimale qui favorise l’acceptabilité, la confiance et la sécurité dans un assistant de conduite virtuel.

Expertise and culture in reading comics

La bande dessinée est un média populaire et omniprésent dans de nombreux pays. On pourrait supposer que la lecture des bandes dessinées doit être facile, étant donné leur utilisation répandue comme forme de communication graphique. Cependant, des recherches récentes en psychologie cognitive et en linguistique ont révélé que les processus cognitifs derrière la bande dessinée sont complexes. Plus précisément, nos résultats démontrent que la lecture de bandes dessinées est considérablement influencée non seulement par l’expertise du lecteur, mais aussi par le type de bandes dessinées et leur présentation.